Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peintures-eau-et-ciel Isabelle H.

Musée du fromage à Cléron - 25 - F

27 Juillet 2014 , Rédigé par Isabelle H. Publié dans #Franche Comté

Musée du fromage à Cléron - 25 - F

Le Hameau du Fromage à quelques meules du petit village de Cléron en Franche Comté est perché sur la butte d'une zone artisanale.

Une énorme grange ? transformée en restaurant où le bois naturel domine.

Une boutique de produits régionaux et le musée du fromage se situent dans ce lieu.

La Franche Comté c'est les fruitières.

Il faut une bonne herbe, de bonne vaches pour faire de bons fromages.

En 1851 quand G; Courbet peint l'enterrement à Ornans les fruitières se regroupent en "chalet communal" et le chemin de fer donne un essor aux fromages.

En 1889, une école de gruerins (fruitiers ou fromagers) ouvre à Poligny et accueille 6 élèves de 18 à 33 ans.

Photos : Isabelle H. musée du fromage et fruitière

Musée du fromage à Cléron - 25 - F

Au XXème siècle les soldats dans les tranchées avaient de la cancoillotte dans leur ration.

Autour de 1915, 400 fromagers se groupent en coopérative laitière.

C'est la naissance du Carré de l'Est et du Mamirolle.

En 1970 les fromagers deviennent des chefs d'entreprise. Ils tiennent aux valeurs traditionnelles.

Beaucoup viennent de Suisse, du canton de Vaud et de Fribourg.

On fabrique 100 000 tonnes de fromages par an.

Musée du fromage à Cléron - 25 - F

Pour faire une meule de 36 kg de COMTE (AOC en 1952) Il faut 500 l. de lait

Pour une meule de 7 kg de MORBIER (AOC en 2000) il faut 60/70 l. de lait

Pour un MONT D'OR de 1 Kg (AOC 1981) il faut 8 l. de lait

Pour un BLEU DE GEIX de 7 kg (AOC en 1986) il faut 65 l. de lait.

Photo : I.H. les meules en maturation dans la fruitière

Musée du fromage à Cléron - 25 - F

En Franche Comté on fabrique 3000 tonnes de Mont d'Or par an.

Le VACHELIN est l'ancêtre du COMTE; il était déjà fabriqué en 1680

Photo : I.H. anciens ustensiles pour la fabrication du fromage

Musée du fromage à Cléron - 25 - F

Les fromages sont plongés dans un bain de saumure (220 g de sel par litre d'eau) pendant quelques heures, quelques jours ou pour les pâtes pressées quelques semaines.

Le sous sol de Franche Comté a des sources salées (Salines d'Arc en Senans)

Les Etablissements Solvay est la seule entreprise autorisée à pomper la saumure dans le sous-sol.

Photo : I.H. le bassin de saumure dans la fruitière

Musée du fromage à Cléron - 25 - F

Le COMTE de 3 mois est "doux", à 6 mois il est "fruité".

Tous les fromages de Franche Comté se prêtent à une multitude de recettes plus fondantes les unes que les autres.

Prenez les petites routes qui serpentent entre les prairies vertes, vous verrez partout des vaches à la robe blanche tachetée de brun, paître tranquillement et vous écouterez les différents sons de leur "tato" se mêler dans l'air serein de la campagne franc-comtoise.

Et c'est là, que toute l'histoire du fromage a débuté pour notre plus grand plaisir

Photo : I.H. Les "tato", moulage des fromages dans la fruitière, extraits d'anciens livres

Musée du fromage à Cléron - 25 - F
Musée du fromage à Cléron - 25 - F
Musée du fromage à Cléron - 25 - F
Musée du fromage à Cléron - 25 - F

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article